images-blog-115-copie-1.jpg

 

Aujourd’hui je vais vous parler un peu par le biais de la pâtisserie,  de mon coin de paradis, un petit village médiéval
perché dans les nuages, Cordes-sur-Ciel, la fête médiévale d’été et le musée de l’art  du sucre de Yves Thuriès .

Le musée de l’Art du Sucre de Cordes-sur-Ciel dans le Tarn est tout entier consacré au sucre et au chocolat. Ce musée a été
créé par Yves Thuriès, un pâtissier chocolatier nommé deux fois Meilleur ouvrier de France. Le restaurateur vedette de Cordes, crée en 1988 son laboratoire de pâtisserie au sommet de cette
magnifique cité médiévale. Un an après, le musée voit le jour.

280px-Cordes_sur_ciel_vue_du_Grain_de_Sel.jpgfetes-du-grand-fauconnier.jpgmusee-de-l-art-et-du-sucre.jpg class= »noAlign »>

 

 

Voilà pour mon petit coin et ses petits croquants qui sont de petites douceurs qui existent depuis le XVII ième
siècle.

En ce temps là, les amandiers fleurissaient abondamment dans la région et regorgeaient d’amandes et Cordes se
trouvait souvent avec un excédent d’amandes.

D’après la légende, la
mère Bordes, l’aubergiste qui tenait l’Hostellerie dans le vieux Cordes, prépara des « couques » à base d’amandes, de sucre et de blanc d’oeuf pour accompagner le vin de Gaillac. Par leur texture
on les appela les « croquants » de Cordes. Il est devenu rapidement l’usage de cuire des croquants après la cuisson du pain.

 

 

 

voici la recette des croquants :

230 g de sucre cristallisé

50g de farine

2 blancs d’oeufs

125g d’amandes effilées.

 

Préchauffer le four à 160°.

 

Préparation :

dans un saladier, mélanger la farine et le sucre.

Ajouter les blancs d’oeufs juste remués (ne pas les battre). Mélanger. Incorporer les amandes effilées.

Tapisser votre plaque de papier sulfurisé. Prendre 1 cuillère à café, déposer des petits tas de pâte.

Enfourner 15 à 20mn mi-hauteur du four.

Laisser refroidir complètement avant de les décoller. Voilà vous avez réalisé vos croquants. Bonne dégustation!!!

croquants de Cordes, blancs d’oeufs, amandes effilées, fleurs d’oranger, sucre cristallisé, gouter

 

Print Friendly, PDF & Email